Présentation de l’association Ère Libre

L’association Ère Libre vivre à promouvoir le mieux être au plus grand nombre, en facilitant l’accès à des techniques, outils et informations favorisant le développement personnel et le bien-être global.

L’hypnose, la PNL (programmation neurolinguistique), les techniques de libération émotionnelle et de retraitement d’information traumatiques (EMDR+ RITMO, EFT…),  de respiration, les outils du coaching personnel comme professionnel, le yoga, l’énérgétique, les médecines alternatives en font partie.

Bien que très puissantes et utiles, l’accès à ces techniques de changement et de libération de potentiel impliquent un investissement personnel mais aussi financier trop élevé pour beaucoup de personnes en situation de grande précarité. L’Association Ère Libre a été créé en 2018, à l’initiative de Prisca Djengué, pour faciliter l’accès à ces services en réduisant les coûts pour les bénéficiaires membres.

Adhérer à l’Association Ère Libre, c’est vous porter solidaires des plus démunis, tout en prenant soin de votre mieux-être : une fois membre, vous bénéficiez de séances à prix réduits (le coût normal moyen d’une séance est de 80€/heure) ainsi que de tarifs privilégiés sur les ateliers thématiques collectifs (estime de soi, affirmation de soi, prise de parole en public) et les formations (intégrer la PNL dans sa vie, la médecine de l’éléphant)…

Plus d’information sur les tarifs ici

EXTRAIT DES STATUTS :

Fondée en 2018 à Marseille, l’association Ère libre a pour objet :

– Accompagnement et formation en développement personnel et professionnel des individus et des organisations pour favoriser le Bien-être et la Qualité de vie

– Accompagnement et formation en communication globale, consciente et inconsciente

– Accompagnement, formation et éducation aux médias et à l’information et développement de l’esprit critique

– Création, organisation et promotion multimédias d’événement et d’actions dans les domaines précités

L’association ÈRE LIBRE est présidée par Prisca Sêssi DJENGUE.